MINI-LËNSTER

MINI-LËNSTER 2018

Eis Kannerstad - Kanner aus dem SEA Päiperlék
00:00 / 00:00

Countdown ML'18

 

INFO PROJET

« Mini-Lënster », une ville miniature gérée par les enfants, est un projet pédagogique d’envergure, organisé par le SEA Päiperlék pour la première fois en 2009 et jouissant depuis lors d’une grande popularité. Le projet a été développé de façon durable, a évolué et arrive en 2018 à sa 6e édition. 

Qu’est-ce qu’une ville miniature gérée par les enfants ? 


Imaginez que vous entrez dans une mini-ville, que vous vous trouvez dans un hall sportif transformé : des maisons colorées en bois représentent les institutions municipales, 400 enfants « travaillent » ensemble, tout absorbés par leur rôle. On a l’impression de se trouver sur une place du marché, l’urbanité y est tout à fait palpable, tout bouge, communique et interagit. 

D’un point de vue pédagogique, une mini-ville est tout d’abord un grand jeu extraordinaire. Mini-Lënster est une ville modèle, développée et organisée par des adultes, qui permet aux enfants de retrouver les structures et événements typiques d’une ville. Dans la « vraie vie », ils en sont encore exclus, mais dans ce cadre, ils peuvent les organiser et les développer en grande partie eux-mêmes. Des institutions connues, un vaste monde du travail, l’université et les études, la politique, l’administration, la culture et les loisirs, tout cela existe à Mini-Lënster. 

En s’immergeant dans ce monde miniature pourtant réaliste, les enfants entrent en contact étroit avec des sujets sinon difficiles à comprendre ou à transmettre, tels que les processus sociaux (le conseil communal, les élections, la démocratie, etc.), mais également les relations économiques (l’inflation, le chômage, etc.). Les enfants découvrent ainsi de façon ludique la vie quotidienne des adultes. Bien qu’il ne s’agisse pas d’imiter le monde dur, parfois même brutal des adultes, il est clair que l’adulte est un modèle : les enfants s’inspirent de modèles de référence et ont recours à des stéréotypes professionnels. Cependant, une mini-ville fonctionne selon sa propre dynamique. On y accorde une plus grande importance à des sujets tels que la justice sociale que dans la vie réelle. 

Le concept des mini-villes est loin d’être nouveau. En 1978 déjà, Gerd Grüneisl avait organisé et réalisé une mini-ville pour enfants à Munich. À Junglinster, une première édition a vu le jour en 2009, organisée par le SEA Päiperlék autour de Chris Thill. Le projet Mini-Lënster qui a lieu tous les deux ans a connu une évolution constante: initialement lancé avec environ 150 participants, ce nombre s’est élevé à 600 enfants par jour pour l’édition 2016. Cette augmentation est principalement due à l’inclusion de nouveaux partenaires et à l’ouverture du projet à des maisons relais externes et aux enfants du pays entier. 

L’une des principales caractéristiques d’une mini-ville est, bien entendu, la participation. C’est-à-dire que les enfants sont activement impliqués. Citons comme exemple d’implication pédagogique qui en résulte l’expérience de la démocratie.  

 

caractéristiques d'une ville miniature / 

implications pédagogiques

motivation basée

sur les intérêts propres

expérience de la démocratie, auto-efficacité, estime de soi,

interaction, plaisir du jeu, autonomie

 

Le jeu offre aux enfants, même si ce n’est que pour une période limitée, la possibilité de contribuer activement à la conception de la démocratie et de se mettre à la place d’un politicien qui se présente aux élections ou d’un citoyen de la ville qui va voter. 

CONTACT: Christian Treitz & Charly Schmitt 

Email: gaplo@paiperlek.lu Tel: +352 26 78 26 67 

© 2017 by Lënster Päiperlék ASBL / 20, rue du Village L-6140 Junglinster

SEA Lënster Päiperlék  /   info@paiperlek.lu   /  T: +352 26 78 26 67   /   F: +352 26 78 26 68